Accès direct au contenu

UPEC

Lettres, langues, sciences humaines

logo_pdf

Fac lettres, langues et sciences humaines > Recherche > Publications


Richard Wagner metteur en scène : étude pour une histoire du développement de la mise en scène à l'opéra

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche, Culture scientifique et humanités

Actualités scientifiques, Publication

Le 8 mars 2011

Traduction de la thèse de Hans Herbert Graf par François Dachet, Pyschanalyste, Maître de conférences Honoraire à l'UPEC et membre du Lis.

vignette ouvrage Wagner
Présentation de l'éditeur
« La thèse du petit Hans enfin publiée » ! Voilà qui aurait fait un titre plus évocateur. Mais justement ! Pourquoi en France « le petit Hans », ce personnage des textes de Freud, est-il bien plus connu que Herbert Graf, le metteur en scène d opéra ? Prendrait-on un des « Cinq cas de psychanalyse » pour le récit biographique d'un enfant viennois des années 1900 ? Le petit Hans est un cas d'école, un texte qui enseigne comment Freud se situait dans le transfert, et non pas comment l'enfant Herbert Graf a vécu les circonstances qui ont précipité ses manifestations phobiques. Encore moins quelle expérience il a ultérieurement tirée d'avoir ainsi participé à l invention de la psychanalyse.

Dans ce livre, traduction de sa thèse demeurée à ce jour inédite, on trouvera ce qui a mené Herbert Graf, le si jeune collaborateur de Freud, futur directeur de la scène du Metropolitan Opera de New York et du Grand Théâtre de Genève, inventeur du broadcast lyrique, à questionner dans son oeuvre la vie des fantasmes. Et quelle place, invisible du public, il assigne au metteur en scène d'opéra. Saisi sous cet angle, Richard Wagner perd beaucoup des séductions qui en firent le musicien du troisième Reich. Car dans sa thèse, Herbert Graf rassemble une première fois les composantes de son expérience. « Que savais-je en ce temps-là de l'importance pour moi d'avoir grandi dans un entourage dans lequel Richard Strauss, Loos, Kokoschka et Sigmund Freud allaient et venaient ? » Enchanté par la magie de Max Reinhardt, entre lectures de Nietzsche et références à Freud, il explique comment il rendra vivantes c'est pour lui l'essentiel les mises en scène lyriques auxquelles, désormais, il va consacrer sa vie.

A propos de l'auteur
- François Dachet est Maître de conférences Honoraire à l'UPEC et membre du Lis.Il est également psychanalyste. Il a traduit et présenté les ouvrages de Max Graf, L'Atelier intérieur du musicien, Le cas Nietzsche-Wagner, et de Herbert Graf, Mémoires d'un homme invisible Il a publié dans la revue L'Unebévue plusieurs articles qui élaborent les relations pour la psychanalyse entre sonore, musique, langage, et écriture. Il dirige la nouvelle revue Superflux

Références de l'ouvrage
Editeur L'Unebévue
ISBN-13 : 978-2914596312
Prix : 20 €

mise à jour le 25 avril 2014

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Faculté des lettres, langues et sciences humaines
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil
UFR de lettres et sciences humaines