Vous êtes ici : Accueil FRRecherchePublications

  • Recherche,

Le Roman de moeurs - Un genre roturier à l’âge démocratique

Publié le 25 novembre 2019

Ouvrage édité par Bernard Gendrel, Maître de conférences HDR en littérature française (19e siècle) à l'UFR des Lettres, Langues et Sciences Humaines de l'UPEC et membre du LIS.

Date(s)
Le 6 novembre 2019

Présentation

L’expression « roman de mœurs » apparaît en France dans les années 1820 comme sous-titre de romans proches de la « littérature panoramique ». Populaire ou pré-populaire à ses débuts, le roman de mœurs fait vraiment figure de « genre roturier » où le Paris postrévolutionnaire aime à se contempler. Nous sommes loin alors des grandes œuvres du XIXe siècle.
Pourtant, de ce roman Balzac fait, d’après Baudelaire, « une chose admirable », et c’est cette expression même de « roman de mœurs » qui est revendiquée par les auteurs de la période réaliste et naturaliste. Le genre roturier serait-il ainsi devenu fréquentable sous l’influence de certains écrivains, jusqu’à se confondre avec ce que nous appelons aujourd’hui le « roman traditionnel » ?
 

Auteurs

Sous la direction de Philippe Dufour, Bernard Gendrel et Guy Larroux
 
  • Philippe Dufour, Professeur de littérature française à l'université de Tours
  • Bernard Gendrel, Maître de conférences HDR en littérature française (19e siècle), à l’université Paris-Est Créteil et membre du LIS
  • Guy Larroux, Professeur au département de Lettres modernes de l’Université Toulouse Jean Jaurès

Référence de l'ouvrage

Édition : Classiques Garnier
ISBN : 978-2-406-08688-8
Parution : 06/11/2019
Pages : 372
Prix : 29 €