Vous êtes ici : Accueil FRDépartementsLangues romanesEquipe pédagogique

NACCARELLA Pierpaolo

Maître de conférences, Civilisation italienne contemporaine

Publié le 5 janvier 2016 Mis à jour le 19 juin 2018

Thèmes de recherche

Le fascisme italien et les intellectuels, la classe dirigeante du Parti communiste italien, le Parti communiste italien dans les années du "miracle" économique, les partis politiques italiens face à la décolonisation (1945-1975).

Présentation synthétique des recherches

Après l'obtention d'un Master en sciences politiques à l'Université LUISS Guido Carli de Rome et du CAPES d'italien, Pierpaolo Naccarella a soutenu une thèse intitulée La « seconde génération » de l'élite dirigeante du Parti communiste italien, entre fascisme, antifascisme et communisme (Université Paris Nanterre, 2013).

Cette recherche explore la façon dont de jeunes intellectuels italiens des années 1930, qui dans l'après-guerre feront partie de l'élite dirigeante du Parti communiste italien (PCI), expliquent, dans leurs « écritures de soi » (mémoires, autobiographies, témoignages, interviews, journaux intimes et lettres), leur passage du fascisme au communisme. Ce travail permet notamment de montrer que le récit contenu dans les plus anciennes et connues de ces « écritures de soi » a été fortement influencé par le PCI, qui les utilise pour tenter d'attirer le plus grand nombre de jeunes électeurs et militants. 

Après avoir étudié différents aspects de la politique menée par le PCI dans les années du « miracle économique » italien (l'éducation de la jeunesse, l'usage politique de l'histoire, le culte du chef), Pierpaolo Naccarella effectue actuellement des recherches sur la décolonisation et sur les relations entre sport et politique, de la fin de la seconde guerre mondiale au milieu des années 1960, à travers la presse du PCI.

Quelques publications

« La rébellion contre le fascisme des "frondistes de gauche" dans leurs ouvrages autobiographiques (1944-1946) », in F. Aubès (sous la direction de), Crisol, n° 20, 2016, p. 157-168.

« Aux origines d’un modèle interprétatif. Il lungo viaggio de Ruggero Zangrandi et ses premiers critiques (1948-1949) », Quaderna, revue transdisciplinaire multilingue [en ligne], n° 3, 2016 [http://quaderna.org/aux-origines-dun-modele-interpretatif/]

« La  difficile memoria  della  prima guerra mondiale nella rivista comunista Rinascita (1944-1968) », (avec Silvia  Contarini), in L. Somigli, S. Storchi (sous la direction de), Annali d’Italianistica, n° 33, 2015, p. 355-374.

« Tra Risorgimento incompiuto e secondo Risorgimento. L'Unità e la (non) celebrazione dell'unificazione italiana », in C. Savi (sous la direction de), Ecritures, n° 6, 2014, p. 51-62

Collaborations scientifiques

  • Membre du CREER (Centre de recherche européen d’études romanes), Université Paris-Est Créteil Val de Marne.
  • Membre du CRIX (Centre de recherches italiennes) EA 369 Etudes Romanes, Université Paris Nanterre.
  • Membre de la SISSCO (Società italiana per lo studio della storia contemporanea)
  • Membre du comité de rédaction et responsable de la rubrique comptes rendus de la revue Quaderna [http://quaderna.org/]